Au dela des montagnes 1
Découvertes filmées

À la recherche de liberté, Au-delà des montagnes…

Les suggestions d’achats sur amazon ou fnac, on en a tous fait les frais. En particulier lorsqu’on achète des DVD par 4 ou 5… Mais bon, si ça permet de découvrir de très beaux films, pourquoi pas ? Le film du jour, Au-delà des montagnes, n’aurait pas forcément retenu mon attention autrement. Se déroulant dans la Chine du vingtième et vingt-et-unième siècles, cette histoire nous confronte à la vie, dans tout ce qu’elle peut avoir de fort, mais aussi d’épreuves à traverser… Alors sans plus attendre… entrons dans la danse !

Le film commence en effet, comme dans la bande-annonce, par une chorégraphie collective. On est dans la Chine de 1999 et tout le monde se prépare à fêter la fin du vingtième siècle. Les gens semblent heureux, en particulier Tao, une jeune Chinoise courtisée par deux de ses amis… Alors que le film a à peine commencé, l’un de ses prétendants la pousse à choisir quel sera son partenaire dans la vie. Il présente l’avenir radieux auquel il se destine pour séduire Tao. La jeune femme fera alors son choix, et je vous laisse en voir les conséquences…

Ce film nous interpelle particulièrement, occidentaux que nous sommes, par tous les non-dits entre les personnages principaux. On sent que bien souvent, aucun n’exprime vraiment ce qu’il a au fond de lui, et cela crée forcément des tensions ou des regrets. Mais on nous présente aussi des évènements qu’on connaît tous, de façon directe ou indirecte : la chanson du premier amour qu’on n’oublie pas, la séparation avec un être proche, la maladie… Si le début du film peut sembler un peu poussif, l’histoire se rattrape donc vraiment par la suite.

Source : cinemarche.be

Je l’ai dit, ce film se déroule à plusieurs époques. Le réalisateur n’a pas choisi cela au hasard : il le dit lui-même dans une interview, le film est un assemblage de plusieurs tournages répartis sur des années. Cette façon de faire est plutôt originale, et cela renforce l’immersion car elle ancre l’action dans notre monde. Lors des premières minutes, l’action est filmée avec un cadrage plus étroit que ce qu’on connaît de nos jours. La joie d’entrer dans un nouveau siècle est palpable, les gens sont très nombreux. Travailler dans les mines de charbon en 1999 garantit d’avoir un travail, car le charbon constitue la principale source d’énergie du pays. Et puis l’histoire bascule dans un nouveau siècle, un nouveau millénaire, en l’an 2014. Le cadrage s’élargit. Le contexte socio-économique commence à changer : par exemple, le charbon recule devant d’autres sources d’énergie.

Source : Publikart.net

Si on observe des changements à l’échelle du « pays du milieu », il en va de même pour ce qui est des vies menées par nos héros. Je vois cette ellipse comme un moyen de nous mettre dans un premier temps à distance des personnages, pour mieux nous rapprocher d’eux ensuite. Cela permet de voir, simplement, comment chacun a évolué. Et tout comme le monde qui change très vite, la vie de nos héros a subi plusieurs changements en quelques années…

À travers ses personnages, le film traite deux grandes thématiques : la solitude, et la recherche de liberté. Chacune des épreuves imposées par la vie va d’une façon ou d’une autre mettre cela en question. Le film ne nous invite pas seulement à contempler ses paysages ou ses personnages. En nous donnant à regarder ces morceaux de vie, il nous invite à nous questionner sur la solitude et notre désir de liberté. Tout cela est possible grâce au jeu des acteurs principaux, en particulier Zhao Tao (la femme du réalisateur), qui incarne Tao.

En conclusion, Au-delà des montagnes est un beau film, dont le passage des époques contraste avec la lenteur des débuts. En quelques minutes seulement, le jeu des acteurs rend les personnages crédibles et attachants. On suit leurs histoires entremêlées dans ce monde en constant changement et surtout, on se demande ce qu’on aurait fait à leur place, la réaction qu’on aurait eu. Par sa réalisation un peu particulière et la sincérité dont il fait preuve, le film mérite toute votre attention.

Cet article vous a été cuisiné par :

Daigo

Si vous avez aimé, partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 1 =