anime reflexion 2018
Découvertes animées

Cet été 2018 : 2 animes de réflexion (où seule l’élaboration d’une savante stratégie mène à la victoire)

Il y a parfois de drôles de rencontres… Celles entre Lawrence et Holo (Spice and Wolf), et Kei et Misora (Sagrada Reset) sont sans aucun doute atypiques. La première rencontre, entre un dieu et un humain, débouche sur un périple trop court sous forme d’anime (mais qui peut être poursuivi avec le roman / manga). La deuxième, elle, présente une période de la vie qu’on connait tous, en la revisitant sous un angle fantastique et avec un héros charismatique…

Spice and Wolf

L’oeuvre d’Isuna Hasekura ne se présente presque plus, dans la mesure où elle est plutôt bien représentée en France : cette série de 17 romans a été adaptée en 16 manga et 2 saisons d’une série animée. Je ne connais pas du tout les versions papier de cette histoire, aussi je n’ai pas de point de comparaison pour juger la série. Je parlerai donc seulement de l’anime, en grand amateur de tranche-de-vie que je suis. Et pourtant, j’ai eu du mal à apprécier Spice au départ.

Source : Studio Imagin

On y suit l’histoire de Lawrence, un jeune marchand itinérant qui rêve d’avoir sa propre boutique. Au cours d’un de ses voyages, il rencontre une déesse d’apparence mi-louve mi-humaine, Holo. La jeune créature, forcément étrangère au concept de la pudeur, va surprendre notre marchand au beau milieu de la nuit… Après avoir apporté de bonnes récoltes à un village pendant plusieurs années, Holo souhaite maintenant retourner dans son pays natal. Lawrence accepte de lui tenir compagnie jusqu’à ce qu’elle retrouve son foyer…

Source : Studio Imagin

La première fois que j’ai regardé la série, je me suis arrêté à la rencontre entre Lawrence et Holo. Je n’accrochais pas spécialement à l’histoire, et tout se déroulait de façon très lente… Et puis j’ai trouvé la série en DVD lors d’une convention, alors pour quelques euros, j’ai retenté ma chance (ne cherchez pas la logique, il n’y en a pas !).

Source : Studios Imagin

On peut s’en douter puisqu’on va suivre un marchand, dans cet anime il ne faut pas rechercher de grandes batailles, il n’y a pas beaucoup d’action. L’histoire repose presque entièrement sur les négotiations entreprises par Lawrence afin d’amasser l’argent nécessaire pour ouvrir sa boutique. Et avec l’arrivée d’Holo, le marchand gagne une alliée tout aussi précieuse… que capricieuse ! En effet, la déesse a le sens des affaires, mais en même temps, le fait de voyager avec cet humain mortel lui rappelle tous les autres humains qu’elle a connus… Holo semble habitée par une profonde solitude et s’exprime souvent, pour cette raison, de façon maladroite. Mais très vite, on constate que ces deux-là deviendront inséparables…

Source : Studios Imagin

J’avoue que certains développements des sous-intrigues présentées m’ont parfois échappé, et j’ai apprécié pouvoir lire les quelques explications fournies dans le livret accompagnant les DVD pour éclaircir certains points. Globalement le spectacle reste assuré, à condition de supporter les oeuvres se déroulant avec une certaine lenteur. Bien entendu, les 26 épisodes n’offrent qu’un petit aperçu de l’oeuvre imaginée par l’auteur. La fin semi-ouverte pourra suffire à certaines personnes, les autres auront toujours la possibilité de lire le roman, publié en français par Ofelbe (de 2015 à 2018, 7 tomes sont parus). Quant au manga, Ototo a quasiment terminé de publier la version française à l’heure où j’écris ces lignes.

Source : Studios Imagin

Sagrada Reset

Imaginez une ville dans laquelle la plupart des humains posséderaient un pouvoir unique, défiant les lois de la physique. À Sakurada, ces personnes aux dons surnaturels existent. En l’occurence, nous suivons plus particulièrement deux jeunes, prénommés Kei et Misora. Le jeune garçon, Kei, a le pouvoir de retenir tout ce dont il a eu la connaissance (sans restriction). Et Misora, la jeune fille, possède la faculté particulière de pouvoir ramener le monde dans l’état où il se trouvait lorsqu’elle en a fait une « sauvegarde. » Cette sauvegarde ne peut pas être faite au-delà de trois jours, et utiliser le pouvoir du « reset » affecte la mémoire de Misora : elle ne se souvient plus de ce qu’elle a vécu avant le reset. Kei est alors la personne toute trouvée pour compléter le pouvoir de Misora, à condition que la jeune fille puisse lui faire confiance…

Source : ADN

Sagrada Reset est un anime à la narration bien pensée, se déroulant sans longueurs sur 24 épisodes. C’est un fait suffisamment rare pour mériter d’être souligné. Parfois même on peut trouver que certaines explications sont un peu rapides, il ne faut alors pas hésiter à revenir en arrière, car les personnages aiment bien (trop) réfléchir. On est motivé à enchaîner les épisodes, notamment du fait que les arcs narratifs sont généralement développés sur 2 à 5 épisodes, entretenant avec maestria une part de mystère jusqu’au bout.

Source : ADN

S’il ne fait aucun doute que Kei et Misora vont s’éprendre l’un de l’autre, le développement de leurs sentiments sonne juste. Misora étant assez stoïque la plupart du temps, on ne l’imagine pourtant pas vraiment éprouver des sentiments… Quant à Kei, s’il semble altruiste à certains moments, il peut aussi bien paraître froid et calculateur à d’autres. Mais les rencontres qu’ils feront les façonneront progressivement, et ils gagneront en maturité pour devenir très attachants. Sagrada Reset offre donc un divertissement de très bonne facture, par son histoire réfléchie et son ambiance assez unique, où le temps semble parfois suspendu…

Source : ADN

Cet article vous a été cuisiné par :

Daigo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + dix =