daigo au japon 1
Actu et Voyages Geek-trotteurs

Daigo au Japon : Premiers jours à Fukuoka

Avec Delia en 2017, nous avons réalisé un grand rêve tous les deux : visiter le Japon pendant quelques jours. Nous en rêvions depuis plusieurs années, et nos économies ainsi que nos périodes de congés nous ont permi de le faire. Seulement quand j’ai posé les pieds à Tokyo, j’ai rapidement compris que quelques jours ne me suffiraient pas. La rencontre avec deux amis logeant là-bas pendant un an en PVT, a fait naître en mois un projet… Et nous voici en mars 2019 : je suis retourné au Japon pour quelques semaines. Pour commencer, direction l’île sud : le Kyûshû !

Une petite piste de l’OST de Skies of Arcadia
(J-RPG) conseillée pour cet article ☺️ 🎶

À mon arrivée à Fukuoka, j’ai dormi tout l’après-midi ! Je n’avais fait que m’assoupir dans l’avion (pour quelques cycles de sommeil par-ci par-là, tout au plus). Si l’excitation du voyage ne m’avait pas quitté en arrivant, la fatigue de trimballer quelques 20 kg de bagages était elle aussi bien là ! Du coup j’ai préféré me poser un peu et je n’ai rien fait, à part récupérer le soir de quoi dîner au conbini sous la pluie.

Le lendemain en revanche, je suis parti explorer les environs de l’auberge où je restais. J’ai commencé par ce qui paraissait le plus imposant sur la carte : le parc Ohori. C’est un parc construit autour d’un étang, que les locaux apprécient particulièrement : il y avait des gens partout ! Mais comme le parc est grand, on ne se retrouve jamais les uns sur les autres, ce que j’apprécie particulièrement.

D’ailleurs pour se déplacer autour de l’étang, il y a trois possibilités : la marche, la course ou le vélo. Et en fonction de ce que vous êtes venus faire, il faudra s’insérer dans un des « couloirs » prévus à cet effet. Bon j’avoue que j’ai quand même souvent vu des Japonais marcher parmi les coureurs, ou inversement… Les cyclistes, quant à eux, respectaient plutôt bien leur « part de terrain ». La partie marche est séparée du chemin de course par de nombreux parterres de fleurs.

À l’extérieur de la boucle des cyclistes, on peut trouver différents espaces qui expliquent tout l’attrait des visiteurs. Il y a notamment une structure de jeux assez importante pour les enfants, mais aussi un accès au parc Maizuru, plus petit mais rempli de pruniers qui fleurissent avant les cerisiers, pour annoncer le printemps. Je n’ai malheureusement pas pu observer de pruniers fleuris à Maizuru quand j’y étais, mais je me suis rattrapé en bougeant un peu (j’en parlerai dans un autre article).

Ce qui est sans doute le plus agréable à voir autour d’Ohori, toute l’année, est un jardin japonais magnifique (il faut s’acquitter d’une modeste somme d’argent pour y rentrer, mais cela vaut le coup). On y découvre de belles lanternes, une partie « jardin zen » et le jardin japonais en lui-même, avec son étang rempli de poissons, ses cascades, ses chemins de pierres et autres recoins cachés.

L’intérieur du grand parc Ohori m’a tout autant fasciné : on « traverse » l’étang grâce à un ensemble de ponts reliant différents îlots. Un petit espace à part m’a instantanémenr remis la musique de Yafutoma (Skies of Arcadia Legends) en tête. Ce jeu fabuleux est la plus belle invitation au voyage que je connaisse… Alors autant dire que m’en souvenir à ce moment-là a éveillé en moi quelque émotion.

La nuit, l’eau se fait le reflet d’illuminations colorées au sein du parc, c’est vraiment beau a voir. Comment je sais ça alors que j’ai visité le parc en journée ? Mais parce que j’y suis retourné, bien sûr ! Et je compte bien y retourner encore, pour mon prochain voyage au Japon, car ce parc m’a rendu fou amoureux de Fukuoka…

Les plus belles découvertes sont celles qu’on fait par soi-même, je trouve. Ohori est la plus belle que j’ai pu faire dans la ville de Fukuoka pendant ce séjour. Mais j’en aurai quelques autres à vous présenter…

Cet article vous a été cuisiné par :

Daigo

Si vous avez aimé, partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 3 =