kyoto automne 2019
Actu et Voyages Geek-trotteurs

Daigo au Japon : Retour à Kyoto

Et oui, surprise, j’ai encore des retours de voyage à partager avec vous ! Mais il s’agit d’un nouveau voyage cette fois-ci. Pour Délia, tout a commencé par un sms de ma part : « Ah au fait je ne t’ai pas dit : demain, je pars au Japon. » Et c’est ainsi que je suis reparti, pour quelques jours, au pays du soleil levant…

Mais le soleil n’était pas le seul à m’attendre là-bas ! Le billet du jour est né d’une sortie sous la pluie… Et jour de pluie, ça rime avec nouvelle sortie ! Et pour ne pas trop vous dépayser, par rapport au billet précédent, je vous propose aujourd’hui de retourner… à Kyôto !

Cliquer sur les photos pour agrandir

Un petit bonus pour commencer, car je ne résiste pas…

Un jardin japonais qu’on peut visiter dans le château Nijô…

Revenir dans une ville visitée il y a quelques mois a provoqué en moi un sentiment assez étrange. Je suis déjà passé plusieurs fois à Paris, Londres ou Tôkyô… mais je ne connais aucune de ces villes comme je connais ma ville natale, ou, désormais, Kyôto. Du coup quand je traverse ces trois autres villes, c’est un peu comme une première fois, à chaque passage. Alors que Kyôto j’y ai, en quelque sorte, « habité. » C’est donc un peu comme une deuxième maison pour moi.

Et il se trouve qu’au printemps, près du temple Ryozen Kannon il y avait des travaux… Un torii sur le côté était entouré d’échafaudages, et on ne pouvait pas poursuivre la route. Eh bien cet automne, plus de travaux ! Et je me suis donc aventuré en « terres inconnues. » Cela m’a d’ailleurs rappelé quand je jouais à Pokémon Rouge et Golden Sun, puis à Pokémon Argent et Golden Sun The Lost Age… Dans les premiers jeux, des zones étaient inaccessibles (quelle frustration !). Et on y accédait dans les jeux suivants…

Cliquer sur les photos pour agrandir

Voici le fameux temple Ryozen Kannon.

Vous vous souvenez du Bouddha pêcheur ? C’est encore lui !

Cliquer sur les photos pour agrandir

Notez les centaines de grues assemblées en guirlandes, et les petites statues de Bouddha… Si vous regardez bien vous verrez le nombre « 5000 » ; eh bien sachez qu’il y a exactement ce même nombre de statuettes, dans le temple !

Bref, la visite derrière le torii s’est révélée intéressante, puisque j’ai pu visiter le musée Ryozen d’Histoire de la ville. Et si j’étais intéressé, c’est parce que sur l’affiche qui annonçait le musée, figuraient Ryoma Sakamoto et Katsu Kaisyu… Ces noms ne vous disent peut-être rien, et pourtant ils ont un lien avec un de mes précédents billets… Ce sont deux figures historiques, largement dépeintes dans le manga Jin, que j’ai lu cet été !

Cliquer sur les photos pour agrandir

Ces deux personnages représentent bien, comme les combattants du Shinsengumi, toute la volonté de changement des gens ayant oeuvré pour la restauration du pouvoir impérial japonais, à la fin du 19ème siècle. Le musée est donc un petit plaisir à parcourir pour les connaisseurs : armes de l’époque, et reproductions des personnages-clés (en statue ou en portrait) sont au programme.

Cliquer sur les photos pour agrandir

Ryoma Sakamoto est une figure emblématique du manga Jin et de l’histoire japonaise ! On s’y attache beaucoup dans le manga, un peu comme pour Nobunaga Oda dans Le chef de Nobunaga. Je vous invite donc à visiter le musée, si vous passez à Kyôto avant la fin janvier ! Et en ce qui nous concerne, la prochaine fois, nous irons dans une ville avec un château très célèbre. Nous verrons également qu’un château peut en cacher un autre…

Cet article vous a été cuisiné par :

Daigo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + quinze =