animes 2018 act 1
Découvertes animées

Été 2018 : 2 animes vus et qui sont plein de bons sentiments

Cet article est le premier d’une rétrospective de mes animes vus pendant l’été 2018. J’ai découpé cette rétrospective en plusieurs parties thématiques, afin de satisfaire les goûts les plus variés… Avec l’article du jour nous parlerons d’amour, sous toutes ses formes : la romance avec 3D Real Kanojo Girl (non licencié en France, mais qu’on attend pour très bientôt en manga chez Pika), et l’amour familial et attendrissant de Poco’s Udon World (le manga est inédit chez nous, mais l’anime est disponible sur le site ADN). Vous allez me dire qu’ils ne sont pas les premiers à aborder ces thèmes, alors ont-ils quelque chose de spécial pour retenir notre attention ? C’est ce que je vous propose de découvrir…

3D real kanojo girl

Cet anime raconte l’histoire d’un otaku indécrotable, Hikaru Tsutsui. Un jour où le lycéen arrive en retard en cours, il se retrouve chargé de nettoyer la piscine de son école. Il ne sera pas seul pour faire cela, puisqu’une certaine Iroha Igarashi est également arrivée en retard le même jour… Elle a une réputation assez mauvaise dans l’école, et si tous deux semblent parfaitement opposés dans leur caractère, ils se rejoignent sur un point : ils sont incompris par leurs pairs, et en conséquence ils ne fréquentent pas tellement les autres élèves…

Source : Studios Hoods Entertainment

Contrairement aux romances shôjo classiques, dans 3D Real Kanojo Girl on ne perd pas de temps : en discutant pendant leur punition, Hikaru et Iroha font un peu connaissance. Ce qu’ils ont entendu au sujet de l’un et de l’autre leur semble être des critiques bien superficielles… Par la suite, lorsqu’Hikaru essuiera des remarques désagréables sur ses hobbits, Iroha prendra sa défense. Et lorsque la jeune fille aura des problèmes avec un petit copain, Hikaru s’interposera pour la protéger.

En l’espace de quelques minutes, on assiste donc à la rencontre de deux êtres qui ne se connaissaient pas, et qui décident de sortir ensemble… Ah, oui, ce sera pour 6 mois. Jusqu’à la mutation du père d’Iroha, entraînant pour la jeune fille un changement d’école !

Source : Studio Hoods Entertainment

Si le début de l’anime est rapide et un peu maladroit dans cet enchaînement d’évènements, cela permet de mettre en place la suite, plus maîtrisée. En effet, le couple s’est formé tellement vite, qu’Hikaru ne sait pas toujours comment réagir et communiquer avec Iroha. Cela entraîne immanquablement des disputes, élément pas toujours bien mis en avant dans des oeuvres shôjo, souvent très idéalisées. Les doutes du garçon, mais aussi ses efforts pour arranger les choses sont montrés et on se prend d’affection pour lui. Mais pas seulement. Iroha nous surprend également, car c’est une fille au caractère bien affirmé, qui n’hésite pas à dire ce qu’elle pense. Et même si ça ne finit pas toujours en dispute, elle n’hésite pas à expliquer à son copain lorsqu’il a fait quelque chose de « pas très correct. » Par ailleurs, alors qu’au Japon on appelle ses proches par leur prénom, il est amusant de constater qu’Iroha appelle affectueusement son copain Tsutsun (une déformation de son nom de famille).

Source : Studios Hoods Entertainment

Enfin la dernière force de cet anime, c’est que ce couple attendrissant n’en est pas le seul centre d’intérêt. En effet, si Hikari avait au départ un meilleur et seul ami, trois autres jeunes vont rejoindre la bande progressivement, et on apprendra également à les connaître (et le cas échéant, à les soutenir dans leurs efforts). Malheureusement l’anime se termine assez brusquement, puisqu’il s’agit de l’adaptation des six premiers volumes du manga du même nom. Pika va d’ailleurs publier le manga en octobre 2018, sous le nom Real Girl. Au Japon, la diffusion de l’anime reprendra en janvier 2019, et cette deuxième saison devrait conclure l’adaptation de l’histoire.

Source : Studios Hoods Entertainment

Poco's Udon World

Source : Studios Lidenfilms

Ici nous sommes dans un anime très proche des adorables Amaama To Inazuma et Usagi Drop. On suit Sota, trentenaire et célibataire retournant dans sa ville natale suite au décès de son père. Il découvre dans l’ancien restaurant familial un drôle d’enfant assoupi… mais la surprise ne s’arrête pas là, puisque l’enfant n’est pas humain… C’est un tanuki ! Alors que Sota pensait être simplement de passage dans sa ville natale, il décide d’y rester un peu pour s’occuper de cette étrange créature, qu’il nommera Poco…

Source : Studios Lidenfilms

Les animes nous montrent assez peu d’héros adultes. Et ce n’est sûrement pas un hasard : dans la société japonaise, sans doute plus que chez nous, une personne ayant trente ans a commencé à fonder un foyer, a un boulot… Toute autre situation personnelle et professionnelle est pour ainsi dire inenvisageable. Et pourtant, Sota est tout sauf casé. En fait, il ne sait pas très bien ce qu’il veut faire de sa vie, malgré un boulot lui apportant satisfaction sur Tôkyô. En effet, il hésite constamment entre deux possibles : reprendre le restaurant d’udon de son père, ou retourner vivre à Tôkyô…

Source : Studios Lidenfilms

Mais Poco s’est ajouté à l’équation entre-temps, et il ne peut pas l’abandonner… Si les proches de Sota ne le comprenaient pas toujours très bien, c’est encore moins le cas dorénavant ! C’est intéressant de nous montrer cette sorte d’anti-héros, car on n’est pas franchement habitué à voir un adulte paumé dans sa vie comme premier rôle. L’anime n’en reste pas à cet état de fait, et développe bien le personnage au travers de ses relations passées ou présentes, en nous présentant son meilleur ami et sa famille. Poco apporte quant à lui une bonne dose de fraîcheur et de joie de vivre, ce qui nous donne instantanément le sourire quand on le voit avec Sota. Le format de la série est parfait, car 12 épisodes c’est parfois un peu court, mais ici la boucle est bouclée d’une belle façon, et on n’est pas déçu du voyage…

Cet article vous a été offert par :

Daigo

1 Comment

  1. Ohhhhhh ! Ces deux animés ont l’air super chouette ! Je les ai délaissés depuis un moment mais ceux-là ont l’air + mature que ce qui peut être proposé habituellement. Je testerai les premiers épisodes pour voir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × un =