daigo à Himeji
Actu et Voyages Geek-trotteurs

Himeji et ses petites merveilles

En ces temps confinés, je vous propose une nouvelle escapade dans une ville japonaise : Himeji. Quand on parle d’Himeji, on pense bien sûr à son château blanc comme un héron et… c’est à peu près tout. Alors, simple étape à considérer sur une demi-journée, en utilisant son JR Pass ? Ce serait une grosse erreur, je pense…

Tout d’abord je vous présente un peu plus le château, que j’ai uniquement visité depuis l’extérieur. Le parc est assez étendu, mais n’offre pas de vue particulière si on le visite en dehors de la période de floraison des cerisiers. Les amateurs de fleurs ou de bonsaï pourront néanmoins admirer quelques jolis spécimens en cours de route.

À noter pour les amateurs de Fanta goût melon : près d’une boutique dans le parc, une machine en vend ! C’est la seule que j’ai vue en quelques 100 jours de voyage… Alors ne boudez pas votre plaisir (sucré), si vous passez dans le coin.

Cliquer sur les photos pour agrandir

Si vous êtes à la recherche de votre moitié, près de la machine vous pourrez tirer votre fortune amoureuse. Si vous ne comprenez pas ce qui est marqué, une personne de la boutique se fera un plaisir de vous expliquer ce que vous avez tiré. Ensuite vous pourrez garder la fortune en porte-bonheur, ou l’accrocher sur un fil si elle ne vous convient pas.

Ah, et je précise aussi pour les plus grands amateurs de sucré : un restaurant près du château fait de très bons parfaits ! J’en ai goûté un pêche/banane (avec de vrais fruits et une glace vanille), c’était un délice.

Tout ça, c’était mon premier jour à Himeji. Le lendemain, j’ai pris bus et téléphérique pour accéder à un petit bois sur le mont Shosha. Ce bois aux couleurs rougissantes de l’automne abrite un complexe de temples bouddhistes appelé Engyo-ji. En outre, en vous rendant là-bas vous visitez l’un des 33 grands temples de l’Ouest japonais. C’est un pélerinnage faisable quand on visite l’archipel japonais, tout comme celui des 87 temples de l’île Shikokku.

Cliquer sur les photos pour agrandir

La situation particulière de ces temples (en altitude) et leur relative méconnaissance par les touristes leur confèrent une atmosphère très spirituelle, propice au recueillement. J’ai été assez ému à la lecture de certaines tablettes votives…

Dernière chose à savoir : le lieu a servi pour le tournage du film Le dernier Samouraï (avec Tom Cruise). Peu d’explications/anecdotes sont disponibles à ce sujet (et pas en anglais), sans doute pour que les gens ne se mettent pas à affluer en masse et pour des « mauvaises » raisons…

Cliquer sur les photos pour agrandir

En repartant de la forêt et en marchant une petite heure, j’ai atteint un endroit assez spécial… Non, pas le Wonderland d’Alice (ce n’est qu’un restaurant, sur la photo). Mais quand même quelque chose de surprenant !

Qui a dit qu’au Japon on ne verra jamais l’arc de Triomphe ou la statue de la Liberté ? Il n’a sans doute pas visité le parc Taiyo à Himeji… cet endroit rassemble plusieurs répliques miniatures de grands édifices et monuments du monde entier.

Cliquer sur les photos pour agrandir

Il y a deux parties dans le parc, et l’une est visible de loin : un immense château allemand sur une colline ! À l’intérieur, on se balade pour découvrir plusieurs trompe-l’oeil, une vue sur la ville, et différentes collections (de tableaux, de jouets, ou vêtements). C’est un monde un peu à part, d’autant que j’étais seul dans le château pour la visite.

Cliquer sur les photos pour agrandir

Cliquer sur les photos pour agrandir

Et pour finir sur une touche kawaï très japonaise, un couple prenait des photos lorsque j’ai visité le parc Taiyo. Mais ils ne se prenaient pas seulement eux-mêmes en photos… Ils avaient des… compagnons de voyage !

Trois visites uniques donc, pour une seule ville : je pense qu’Himeji mérite largement que vous y posiez vos valises deux bonnes journées. Vous ne regretterez sûrement pas le voyage…

Cet article vous a été cuisiné par :

Daigo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × trois =